top of page

Le Canadair, un oiseau de taille dans la lutte contre les incendies

Canadair Pélican

CL-215, CL-415 ces noms ne vous disent rien et pourtant nous les connaissons tous. Ils nous fascinent avec leur fuselage jaune et rouge malgré une inquiétude certaine lorsque nous les voyons voler. Petit focus sur les « Pélicans ».


Surnommés « Pélican » en raison de leur forme, les premiers Canadair font leur apparition dans le flotte de la Sécurité Civile Française en 1970 et n’en sortiront plus.


Le Canadair et son agilité clé pour lutter contre les incendies

Hydravion bimoteur à coque amphibie, c’est le premier avion spécifiquement conçu pour le rôle de bombardier d’eau, rôle précédemment tenu par des avions militaires ou des avions de lignes convertis.

Larguant de l’eau à basse altitude (30 mètres environ) et pouvant amerrir (et en redécoller), le Canadair à la capacité de se ravitailler en vol, gain de temps précieux par rapport à d’autres avions contraints de rentrer sur leur base aérienne pour ce faire.


Canadair largage vue hélicoptère
@SecuriteCivile

1 500 mètres et 12 secondes

C’est en moyenne la distance et le temps nécessaires pour qu’un Canadair se ravitaille et remplisse ses réservoirs de 6 000 litres d’eau. On parle alors d’écopage.


A titre de comparaison, et si vous avez la chance d'avoir une piscine, vous avez à disposition en moyenne 43 000 litres d'eau à disposition, soit l'équivalent de 7 Canadairs pour utiliser des solutions de défense contre les incendies comme les solutions d'autoprotection par aspersion House Water Dome.


Aussi, certaines conditions rendent difficile l'utilisation des Canadairs : trop de vent, trop de vagues, trop de courant... Ils ont parfois du mal à "charger" l'eau.


Et non, rassurez-vous, la légende urbaine est fausse : aucun plongeur n’a été retrouvé sur les lieux d’un incendie éteint par un Canadair, ses écopes faisant la taille d’un verre d’eau ;)


Ecopage Canadair vue cockpit
@SecuriteCivile

Qui pour piloter les "machines à pluie" ?

Pour les 12 Canadairs de la Sécurité Civile, la France dispose de 80 pilotes aguerris, qui vivent leur deuxième carrière.

La plupart sont d’anciens pilotes militaires qui ont déjà une expérience accrue du vol en basse altitude, dans des conditions atmosphériques compliquées.

Réputés pour leurs compétences, ils suivent une longue formation avant de partir sur les feux.


10 000 heures de vol et 18 000 largages d’eau sont effectués par an faisant aussi du ciel, un axe de défense clé dans la protection incendie face aux feux de forêt.


Et les maisons dans tout ça?

Lors de l'incendie de Notre-Dame à Paris, le Président Américain s'était demandé sur Twitter pourquoi ne pas envoyer un Canadair pour l'éteindre. C'est mal connaître les possibles conséquences d'un largage de 6 tonnes d'eau à haute vitesse et à basse altitude sur un bâtiment.


Trump Sécurité Civile Notre Dame

Il y a peu de chance qu'un Canadair effectue un largage directement sur votre maison en cas d'incendie car le risque est de la voir s'effondrer.


Si comme 2 000 000 de propriétaires du pourtour méditerranéen votre maison est en zone à risque feux de forêt, des solutions existent et HWD est là pour vous en parler.

Comments


 Défense Active 

Découvrez la solution de défense
House Water Dome

bottom of page