top of page

Tout savoir sur les différentes classes de feux.

A, B, C, D, F.... Il ne s'agit pas ici de prouver que l'équipe HWD ne connaît pas son alphabet (il manque en effet un E) mais de s'attarder sur ce que l'on appelle la classification des feux.


En effet, les feux sont classés en Europe en 6 catégories (ou Classes).


Cette classification caractérise chaque type de feu selon son combustible, et à chaque Classe est associée une lettre en majuscule.


A quoi cela sert-il ?


Maîtriser cette classification permet de connaître les risques inhérents à chaque type de feu, utiliser le bon agent extincteur et choisir la bonne méthode d'extinction.


Parce que oui, tous les feux ne s'éteignent pas avec de l'eau.

De plus l'utilisation d'eau sur certains feux peut être préjudiciable voire extrêmement dangereux.



Crédits photo : Allo18 .fr et Pompiers13 .org

Dans quelle catégorie sont classés les feux de forêt et feux de végétation ?


Ces feux sont dits feux de Classe A et peuvent être qualifiés de feux "secs" ou "braisants".


Les combustibles associés à cette Classe sont des substances et matériaux solides tels que le bois, le papier, le carton, le tissu, certaines matières plastiques, les pneus, la cellulose, le fourrage, etc.


Particulièrement inflammables, leur combustion forme des braises. La combustion peut être vive ou lente, avec ou sans flamme visibles, mais avec formation de braises incandescentes.


Ces feux peuvent être éteints avec de l'eau et doivent être refroidis afin d'éviter les reprises.


L'utilisation d'un émulseur spécifique pour feux de classe A est possible. Ces agents mouillants moussants réduisent la tension superficielle de l’eau et pénètrent en profondeur dans le matériau inflammé.


Cela permettra donc d'éteindre le feu plus rapidement et de limiter la consommation d'eau.


La solution d'autoprotection du bâti contre les feux de forêt House Water Dome a été conçue afin de fonctionner avec de l'eau (piscine ou citerne) mais aussi sur un mode augmenté grâce à l'injection d'un agent mouillant moussant adapté.


Cette caractéristique nous permet donc d'optimiser la consommation d'eau du système HWD, de répondre aux problématiques de stress hydrique régional et de gagner en performances extinguibles.


Quels sont les autres types de feux ?


Les Feux de Classe B (B hydrocarbures et B solvants polaires).

Ces feux peuvent être qualifiés de feux "gras" et leurs combustibles correspondent aux substances grasses, liquides ou solides liquéfiables tels que les huiles minérales (et non végétales > Classe F), les peintures, le fuel, l’essence, le diesel, kérosène, le white-spirit et divers produits chimiques.


La combustion est vive avec flammes et ces feux ne couvent pas.


De plus les feux de classe B peuvent produire des mélanges gazeux ou explosifs, de fumées toxiques ou encore de réactions chimiques imprévisibles. Enfin ils peuvent entrainer de violentes réactions avec l'eau.


Pour leur extinction, il est possible d'utiliser ici de la poudre, du CO2 ou de l'eau à condition que celle-ci soit associée à un additif.


Les Feux de Classe C.

Ces feux peuvent être qualifiés de feux "gazeux" et leurs combustibles correspondent aux substances sous forme gazeuse tels que le butane, le propane, l’acétylène, le gaz naturel... Il est donc possible de trouver ces feux dans nos maisons.


Attention, ces feux ont un très fort rayonnement thermique et ils s'accompagnent souvent d'un risque d'explosion. En effet, le gaz se mélangeant facilement avec l'air, toutes les conditions sont réunies pour que la combustion soit très puissante. Il conviendra ici d'utiliser un agent de type poudre et surtout de rechercher avant toute chose à fermer la vanne.


Les Feux de Classe D.

Il s'agit ici de « feux de métaux » (aluminium, magnésium, potassium, sodium…) car oui, les métaux peuvent brûler.


Ces feux ont principalement lieu dans l'industrie et peuvent atteindre de très hautes températures. Certains métaux comme le sodium ou le magnésium peuvent s’enflammer dans l'air voire exploser.


D'autres ne peuvent en revanche s’enflammer que lorsqu’ils sont à l’état de poudre (aluminium par exemple).


Au contact de l’eau vaporisée sous forme d'hydrogène (lorsque soumise à une température très élevée), ces feux peuvent entrainer une explosion.

Il conviendra ici d'utiliser un agent de type poudre, adapté en fonction du type métal.


Feux électriques (anciennement Classe E)

Les feux électriques sont issus de la combustion de câbles, transformateurs et autres matériels électriques.

Outre le feu, le risque est évidemment le choc électrique voire l’électrocution. Veillez à couper le courant puis utilisez un agent extincteur type CO2, et à défaut de la poudre.


Les Feux de classe F

Ils correspondent aux feux d’huiles alimentaires végétales et animales ou "auxiliaires de cuisson".


Ces feux sont particulièrement violents au contact de l'eau : Ne jamais jeter d'eau dans une poêle en feu !


Privilégiez ici un extincteur à poudre, ou à CO2. Il est également possible de couvrir la flamme à l’aide d’un linge humide essoré ou d’une couverture anti-feu.

Comments


 Défense Active 

Découvrez la solution de défense
House Water Dome

bottom of page